Pour une aromathérapie sans risque, respecter les précautions d’emploi des huiles essentielles est essentiel

Les huiles essentielles contiennent des principes actifs extrêmement puissants. Pour une aromathérapie efficace et sans risque majeur, il convient de les manipuler avec précaution, les utiliser avec modération et de respecter les règles suivantes.

Ne pas utiliser d’huile essentielle sans l’avis d’un aromathérapeute

  • pour les femmes enceintes ou allaitantes
  • pour les bébés de moins de 3 ans
  • pour les enfants de moins de 6 ans par voie orale
  • pour tout patient au terrain allergique
  • pour les asthmatiques en diffusion

Ne pas utiliser d’huiles essentielles pures ou par voie intramusculaire et intraveineuse

Ne pas utiliser d’huiles essentielles :

  • pures ou même diluées sur les yeux et autour des yeux.
  • pures dans le nez, les oreilles ou sur les zones ana-génitales. Sur ces parties corporelles sensibles, il faut absolument diluer les huiles essentielles à une concentration maximale de 10%.
  • pures dans un bain. Non hydrosolubles, les huiles essentielles ne se dissolvent pas dans l’eau du bain, flottent à la surface et peuvent provoquer des irritations ou brûlures cutanées. Il faut toujours les diluer dans un savon liquide neutre, du lait ou un solvant spécifique avant de les ajouter à l’eau du bain.
  • par voie intramusculaire et intraveineuse.

Que faire en cas de problème suite à une utilisation d’huile essentielle ?

  • En cas de projection oculaire accidentelle, mettre quelques gouttes d’huile végétale pure sur le globe oculaire et essuyer l’oeil avec un coton imprégné d’huile végétale pure.
  • En cas d’absorption accidentelle, ne pas faire vomir, ne pas boire d’eau (les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l’eau), avalez plusieurs cuillerées d’huile végétale afin de diluer l’huile essentielle, faire appel immédiatement à un médecin ou à un centre anti-poison (N° de téléphone disponible sur http://www.centres-antipoison.net)
  • En cas de vertiges, nausées, vomissements, troubles du langage, signes de neuro-toxicité, il faut avaler 50 ml d’huile végétale et aller aux urgences pour effectuer un lavage gastrique.

D'autres articles sur le sujet

Pas d’huile essentielle de qualité sans une extraction irréprochable

Les innombrables propriétés thérapeutiques des huiles essentielles

Les familles biochimiques déterminent-elles les propriétés thérapeutiques d’une huile essentielle ?

2 Commentaires

BLANC 13 décembre 2021 - 15 h 30 min

Bonjour,
Je dois réintégrer 2 poules dans un petit poulailler où il y en a 4 anciennes. On me conseille afin d’éviter les picotements de mettre sur les plumes de chacune de l’huile essentielle afin qu’elles ressentent la même odeur. J’ai prévu de l’huile essentielle de citron. Pour une goutte d’huile, je dois mettre combien de goute d’eau. ? Merci pour votre conseil.

Sophie 31 décembre 2021 - 12 h 10 min

Bonjour Marie,

Je ne me suis pas trop penchée sur l’aromathérapie des animaux. Je sais que certaines huiles essentielles sont dangereuses pour les chats. Mais l’huile essentielle de Citron pour les poules doit être sans danger …

Vous ne pouvez normalement pas diluer une huile essentielle dans de l’eau : l’huile restera en suspension. Prenez soit un hydrolat qui naturellement contient des traces d’huiles essentielles ou diluez l’huile essentielle dans une huile végétale de cuisine par exemple.

Si vous l’avez fait, pas de souci, sur les plumes, ce n’aura aucun effet néfaste !!!

Pour info : de l’huile essentielle de Citron, pure ou diluée dans l’eau, appliquée sur la peau exposée au soleil pour provoquer des tâches.

Naturellement
Sophie

Ecrire un commentaire