Peut-on continuer d’utiliser un produit cosmétique contenant des parabènes ?

Peut-on continuer d'utiliser un cosmétique contenant des parabènes ?

Utilisés pour leurs propriétés anti-bactériennes et anti-fongiques, les parabens ou parabènes sont des conservateurs très efficaces contre le développement de micro-organismes tels les champignons ou les bactéries. II y a encore quelques années, les parabènes étaient utilisés dans 80 % des produits cosmétiques conventionnels mais fortement décriés, les fabricants les éliminent peu à peu de leurs formulations. Doit-on acheter ses nouveaux produits étiquetés « sans paraben » ou peut-on continuer à utiliser des cosmétiques conservés à l’aide de ces ingrédients controversés ?

Les cosmétiques contenant des parabènes sont-ils dangereux pour la santé ?

Les parabènes ont la réputation d’avoir un pouvoir allergisant et sont susceptibles de provoquer des allergies de contact.

Ils sont très fortement soupçonnés d’être cancérigènes et perturbateurs endocriniens.

Les études sur des animaux de laboratoire ont montré que les parabènes sont rapidement absorbés par la bouche ou la peau. Une fois absorbés, certains parabènes sont métabolisés et excrétés par l’urine, d’autres demeurent non modifiés et s’accumulent dans les tissus gras du corps. Ils se comporteraient comme des œstrogènes, mimant les hormones féminines en s’attachant aux récepteurs d’oestrogène des cellules de l’organisme. Ils pourraient causer des adénocarcinomes du sein et modifieraient la fonction de reproduction du mâle en inhibant la spermatogenèse.

Existe t’il une réglementation concernant les parabens dans les cosmétiques ?

Les parabènes sont des esters d’acide hydroxybenzoïque. Leur structure chimique détermine leur efficacité et leur effets indésirables. Plus longue est la chaîne d’alkyle, plus grande est l’efficacité et plus néfaste est le produit pour l’homme.

Parmi les parabènes les plus utilisés dans les cosmétiques, on trouve :

  • le méthylparaben et l’éthylparaben à chaîne courte donc moins nocif
  • le propylparaben, le butylparaben, l’isopropylparaben et l’isobutylparaben à chaîne longue donc plus nocif

Le propylparaben et le butylparaben sont interdits dans les produits sans rinçage destinés aux enfants de moins de 3 ans et devant être appliqués sur la zone du siège. 

La concentration maximale de chaque parabène dans un produit est limitée à 0,4 % et la concentration totale de tous les parabènes ne peut dépasser 0,8 % du total des ingrédients.

Ces concentrations minimales atténuent les risques éventuels pour un produit. Mais les parabènes étant omniprésents, que penser des risques qu’encoure une personne qui utilise au quotidien un gel douche, un shampoing, une crème pour le visage, une autre pour le corps et un déodorant tous dans la limite des 0,8 % de parabènes ?

Mon incompréhension

Si on consulte le site européen qui liste les perturbateurs endocriniens (substances identified as endocrine disruptors ou ED), on trouve :

  • le butylparaben dans la liste I des perturbateurs endocriniens reconnus au sein de l’UE
  • le methylparaben dans la liste II (page 4) des perturbateurs endocriniens sous évaluation au sein de l’UE
  • le propylparaben dans la liste II (page 5) des perturbateurs endocriniens sous évaluation au sein de l’UE
  • l’isobutylparaben dans la liste III des substances à propriétés endocriniennes au sein de l’UE

Comment repère-t’on les parabènes sur les étiquettes de cosmétique ?

Il est facile de repérer les parabens à leur nom commun comportant le suffixe paraben. Attention, le suffixe paraben étant très facile à trouver, beaucoup de marques n’utilisent plus leurs noms communs sur les étiquettes mais indiquent en toute légalité leur nom scientifique. Dans l’alimentaire, il sont signalés par leur code additif E compris entre 200 et 299 puisqu’il s’agit d’un conservateur.

 

Nom commun Nom scientifique Code additif
Butylparaben Paraoxybenzoate de butyle ou Butyl 4-hydroxybenzoate
Isobutylparaben Paraoxybenzoate d’isobutyle ou Isobutyl 4-hydroxybenzoate
Méthylparaben Paraoxybenzoate de méthyle ou Methyl 4-hydroxybenzoate E218 / E219
Ethylparaben Paraoxybenzoate d’éthyle ou Ethyl 4-hydroxybenzoate E214 / E215
Propylparaben Paraoxybenzoate de propyle ou Propyl 4-hydroxybenzoate E216 / E217
Isopropylparaben Paraoxybenzoate d’isopropyle ou Isopropyl 4-hydroxybenzoate

Un produit cosmétique sans paraben est-il systématiquement meilleur qu’un autre ?

Pas nécessairement. La mention « sans paraben » est devenu un argument marketing . Les indications « ne contient pas de… » ou  « sans paraben » ne signifient pas sans conservateur de synthèse et n’exclut en rien la présence d’autres conservateurs naturels ou de synthèse tout aussi néfastes mais moins connus du grand public tels le methylchloroisothiazolinone ou le phenoxyethanol qui sont des allergènes reconnus.

Attention également à la mention Sans paraben ajouté ou Non conservé au paraben. Cette indication ne signifie pas que le produit ne contient aucune trace de paraben mais qu’aucun paraben n’a été ajouté à la formule pour assurer la conservation du produit fini. Cependant, un ou plusieurs ingrédients peuvent eux avoir été conservés par des parabens d’où de possibles traces de parabens dans le produit fini.

Les produits cosmétiques bio sont-ils la parade contre les parabens ?

Les cahiers des charges des principaux labels cosmétique bio ont toujours interdit les parabens dans la formulation des produits finis.

Jusqu’en décembre 2008, certains cosmétiques bio pouvaient contenir des traces de parabens, dues à leur utilisation dans la conservation des matières premières végétales. Suite à une étude de l’Afssaps en 2008 et pour faire face à la polémique, Ecocert a modifié son référentiel, interdisant également les parabens comme agents de conservation pour les ingrédients à compter du 1er janvier 2009.

L’avis de Sophie concernant les parabens


A partir du moment où les parabens sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens, il est sensé d’éliminer ces parabens de son environnement cosmétique. Il est facile de choisir des produits cosmétiques bio équivalents.

Et vous, quelle est votre position concernant vos achats de cosmétiques et les parabens ?

D'autres articles sur le sujet

Pas de réglementation européenne d’encadrement des perturbateurs endocriniens

Les perturbateurs endocriniens sont-ils à l’origine de malformations génitales ?

Liste des perturbateurs endocriniens de nos produits cosmétiques et d’hygiène