Une obligation d’éliminer l’EDTA de nos produits lavants

Eliminer l'EDTA de nos produits lavants, une obligation

L’EDTA, Éthylene-Diamino-Tetra-Acetate, est un agent chélateur, une substance chimique qui a la propriété de se fixer durablement à des ions métalliques positifs pour former un complexe soluble.

Et c’est pour cette raison que l’EDTA peut être utilisé dans les cas de saturnisme (intoxication au plomb) ou d’intoxications à d’autres métaux lourds tel le mercure, le cuivre le fer ou le chrome. Dans ces cas, il capte et retient les substances nocives pendant que l’organisme les élimine naturellement. Il doit cependant être utilisé avec précaution car il peut interférer avec d’autres métaux que le métal cible et diminuer l’immunité.

L’EDTA est également utilisé dans nombre de nos produits cosmétiques et d’hygiène où le fait qu’il soit non biodégradable est problématique. Faut-il l’éliminer de nos produits lavants ?

L’EDTA est présent dans de nombreux produits notamment dans nos produits lavants

On trouve l’EDTA dans de nombreux produits : dans l’industrie de la photo ou du papier, dans les produits alimentaires ou les médicaments comme conservateur, dans les adoucisseurs ou lessives comme anti-tartre.

Dans les produits cosmétiques, l’EDTA est utilisé comme stabilisateur pour éviter la fermentation par les bactéries. Les atomes métalliques du cosmétique se fixent sur l’EDTA, les rendant indisponibles pour les bactéries qui s’en nourrissent. Dans les savons, gels-douche et shampooings, il sert d’agent moussant et stabilisateur. Il permet aux fabricants de garantir un produit qui ne changera ni de couleur, ni de senteur ou de texture.

L’EDTA doit être correctement dosé afin que le savon ne soit pas nocif pour la peau. Il reste néanmoins un agent irritant aux conséquences incertaines sur le long terme.

L’EDTA difficilement biodégradable est toxique pour l’environnement

L’EDTA n’est pas éliminé des eaux usées des stations d’épuration. Il n’est pas retenu par les filtres à charbon actif et peut arriver dans notre eau potable. Quel danger représente cette eau potable pour l’homme ?

L’EDTA est rejeté avec les métaux lourds qu’il a fixés dans les rivières et lacs et vient perturber l’écosystème. Il peut par exemple accélérer ou inhiber la production d’algues dans les eaux.

L’EDTA est dangereux voire toxique pour la santé

L’EDTA est allergène. Il est également irritant et peut provoquer de sévères irritations des yeux et des lésions oculaires graves. S’il traverse difficilement la barrière cutanée, il peut favoriser la pénétration d’autres substances.

L’EDTA masque la toxicité de certains composés et forme des complexes métalliques très stables. Si à petite dose, l’EDTA est toujours autorisé, en cas d’ingestion en très grandes quantités, il est nocif et peut devenir un poison.

Comment repérer l’EDTA dans les compositions INCI ?

L’EDTA est reconnaissable dans la déclaration INCI par les lettres EDTA, généralement combinées avec un autre mot :

  • Acide Ethylène Diamine Tétra-Acétique
  • Acide diaminotétracarboxylique
  • Calcium Disodium EDTA
  • Dipotassium EDTA
  • Disodium EDTA
  • Disodium EDTA-Copper
  • Diammonium EDTA
  • Trisodium EDTA
  • Tripotassium EDTA
  • Tetrasodium EDTA
  • TEA-EDTA
  • HEDTA
  • Trisodium HEDTA
  • Editronic Acid

Les conseils de Sophie


L’EDTA est encore largement utilisé, notamment dans les savons alors qu’il serait facile de le remplacer. A vous d’éliminer de vos achats les produits cosmétiques en contenant. Et de faire ainsi pression sur les fabricants.

Avez-vous repéré l’EDTA dans vos produits cosmétiques ?

D'autres articles sur le sujet

Eliminer tout PEG & PPG des shampoings et après-shampoings

Non aux tatouages temporaires ou teintures capillaires à la PPD

10 Commentaires

Agnes FROMENT 26 mai 2019 - 11 h 35 min

bonjour
je viens d,acheter un savon de la Savonnerie de Nyons qui contient du tetrasodium EDTA
Merci de vos conseils
Je n’en acheterai plus

Sophie 26 mai 2019 - 14 h 53 min

Bonjour Agnès,

Merci pour votre commentaire.
Je viens de regarder quelques savons de la Savonnerie de Nyons sur Internet.
Effectivement, ils contiennent du tetrasodium EDTA et de l’huile de Palme.

Si vous cherchez un savon à la composition correcte à un prix bas, je vous conseille :
– un « vrai » savon de Marseille
qui convient à la plupart des peaux ou mieux, si vous avez la peau plus sensible
– un savon à froid, les plus économiques :
ceux de la gamme Clémence et Vivien à 3,90 €
ou ceux tout olive de la gamme savon Arthur dont les prix commencent à 4 € sans emballage.

Je vous souhaite une belle journée.
Naturellement
Sophie

Thomas Thibault 22 décembre 2019 - 17 h 16 min

Pourtant l’edta est un puissant chelateur utilisé avec bénéfice, donc comment pourrait il être bon et mauvais pour la santé à la fois ? Et les études que j’ai lu ne montre pas d’effets négatif, avez vous des faits ?

Sophie 22 décembre 2019 - 21 h 24 min

Bonjour Thomas,

Veuillez prendre connaissance du document EDTA accessible sur le site de l’action nationale de Recherche et de réduction des rejets de substances dangereuses dans les eaux.

Bonne lecture
Naturellement
Sophie

Sophie 15 janvier 2020 - 10 h 57 min

Bonjour j’ai acheté un savon de la marque Anes et Sens, disant qu’il est au lait d’ânesse et ils écrivent  » contient 96% d’ingrédients d’origine naturelle.
Pourtant dans la liste des ingrédients il est écrit: Sodium palmate, tetradosium EDTA, je suis donc très décue qu’on m’ait vendu un produit sois-disant naturel…
Merci pour vos informations éclairantes

Sophie 15 janvier 2020 - 11 h 38 min

Bonjour Sophie,

Oui, je comprends votre déception. Technique marketing : on attire l’attention sur le lait d’ânesse et on parvient à vendre un savon fabriqué à partir de bondillons de palme. Merci à vous pour votre retour.

Dans ma prochaine newsletter, j’annonce la création de mon groupe Facebook Ensemble pour une Cosmétique saine, espace de d’entraide et de partage d’infos comme la vôtre entre autres. N’hésitez pas à vous inscrire.

Bonne journée
Naturellement
Sophie

Les ingrédients à surtout éviter ~ La fée l'a fait ~ Lifestyle 19 février 2021 - 11 h 26 min

[…] « L’EDTA est allergène. Il est également irritant et peut provoquer de sévères irritations des yeux et des lésions oculaires graves. S’il traverse difficilement la barrière cutanée, il peut favoriser la pénétration d’autres substances. » Source. […]

Gaelle 15 juillet 2021 - 11 h 12 min

Merci Sophie pour cet article éclairant. Je cherche actuellement des tablettes de lave-vaisselle « clean », et toutes les marques que je trouve (SPRING et Mutyne par exemple) contiennent du TAED. Avez vous connaissance d’un produit pour lave-vaisselle qui ne soit pas nocif pour l’environnement ? Merci pour votre travail !

Sophie 15 juillet 2021 - 15 h 55 min

Bonjour Gaëlle,

Merci Gaëlle pour ton message.
Je fabrique moi-même quelques produits ménagers mais j’achète mes produits lave-vaisselle.
je n’utilise pas de tablette mais de la lessive en poudre lave-vaisselle de base que je mélange avec des cristaux de soude.
Il y a le label européen Ecolabel qui peut être limite un peu les toxiques mais à voir les produits qui l’ont, je suis un peu sceptique.
Désolée de ne pouvoir t’aider.
Fais un retour quand tu auras trouvé et testé quelque chose de bien !

Bonne journée

Naturellement
Sophie

Gaelle 16 juillet 2021 - 10 h 57 min

Ca marche, merci Sophie ! J’ai fait ma poudre lave-vaisselle pendant très longtemps, mais cela a fini par ternir la vaisselle. Et le jour où j’ai décidé d’ajouter du savon à la recette, le lave-vaisselle est parti à la décharge … Seule leçon : ne jamais mettre un produit moussant dans le lave-vaisselle !! Merci et à bientôt !

Ecrire un commentaire