Le méthylisothiazolinone, le champion des démangeaisons, eczémas ou autres dermatites

Le méthylisothiazolinone, le champion des démangeaisons, eczémas ou autres dermatites

A l’origine, les parabens ont remplacé d’autres conservateurs, les formaldéhydes, avérés nocifs à la santé. Aujourd’hui, la mise en garde médiatique sur les risques liés aux parabens a permis d’alerter les consommateurs et poussé de nombreuses marques à les abandonner. Parmi les nouveaux conservateurs privilégiés de l’industrie cosmétique et substituts aux parabens, on trouve le méthylisothiazolinone, déclaré allergène de l’année 2013. 

Le méthylisothiazolinone est un bactéricide

Le méthylisothiazolinone est une molécule biocide, qui tue bactéries, champignons, levures, et autres micro-organismes qui prolifèrent dans les cosmétiques, qui contiennent de l’eau, car ils y trouvent un environnement idéal pour s’épanouir.

Le méthylisothiazolinone a un faible coût et n’a pas besoin d’être présent en grande quantité pour être efficace.

Ce conservateur est utilisé soit seul,
soit en combinaison avec du méthylchloroisothiazolinone.

Quels sont les problèmes liés au méthylisothiazolinone ?

Ce biocide aux propriétés allergisantes très prononcées est responsable de fortes irritations cutanées chez ses consommateurs. Aucune autre substance allergisante ne provoque autant de réactions allergiques. Depuis le remplacement des parabènes par le méthylisothiazolinone, l’évolution des allergies est quasi épidémique : entre 2009 et 2012, le nombre de personnes concernées par des allergies a été multiplié par trois, le taux passant de 2 % à 6 %.

L’utilisation du méthylisothiazolinone est particulièrement problématique dans les produits qui restent sur la peau et ne devrait plus être utilisé dans ces produits. Le contact du méthylisothiazolinone, pour les personnes à la peau fragile, peut mener soit à l’apparition de plaques rouges et de fortes démangeaisons, soit à de l’eczéma de contactLa conjonction du méthylisothiazolinone avec le méthylchloroisothiazolinone peut déclencher une dermatite de contact allergique.

Le méthylisothiazolinone est interdit, limité … autorisé dans certains cas

Le méthylisothiazolinone est interdit dans les produits non rincés depuis le 12 février 2017.

La législation en vigueur limite la concentration du méthylisothiazolinone dans les produits cosmétiques à un maximum de 0,01%.

La combinaison méthylchloroisothiazolinone / méthylisothiazolinone est uniquement autorisée dans des produits rincés qui ne restent pas sur la peau, comme les shampooings et les gels douches.

Quels cosmétiques contiennent du méthyl (chloro) isothiazolinone ?

On les trouve principalement dans des produits de type shampoings, gels douche, crèmes pour la peau ou encore dans les lingettes pour bébé.

En tant que composant «isolé», on retrouve du méthylisothiazolinone principalement dans des produits sensés rester sur la peau.

Repérer le méthylisothiazolinone dans l’INCI des produits cosmétiques

  • Méthylisothiazolinone ou MIT
  • Méthylchloroisothiazolinone
  • les 2 combinés : Kathon CG

L’avis de Sophie et les solutions alternatives au MIT


En cas d’allergie, il est obligatoire d’éliminer ces produits. Mais attention aux produits de remplacement contenant des parabènes ou du phénoxyéthanol.

Pour remplacer le gel douche et le shampooing, le plus simple est de choisir :

  • des produits bio
  • du savon à froid qui remplacera le gel douche et éventuellement pour les cheveux courts le shampooing
Avez-vous repéré dans votre salle de bain des produits contenant le méthylisothiazolinone ?

D'autres articles sur le sujet

Interdiction d’utiliser des lingettes au phénoxyéthanol sur la peau fragile des bébés

Doit-on éviter les rouges à lèvres contenant du BHA ?

Refuser d’utiliser un dentifrice contenant du triclosan

12 Commentaires

Vanda 28 avril 2019 - 16 h 22 min

J air utilisé ce produits depuis des années sur ma peau et maintenant j ai gros soucis avec ma santé, 6 mois bcp de douleurs étrange et allergie, la peau de pieds, faiblesse et bcp autres Où aller ? Quel médecin chercher ? J’ai visité plusieurs…

Sophie 2 mai 2019 - 15 h 55 min

Bonjour Vanda,

Je commencerai par faire l’inventaire de tous les produits que vous utilisez qui peuvent poser problème.
Ce peut aussi bien être ménager que cosmétique.
Et les éliminer un par un pour ne pas constamment réactiver les problèmes.
Et ensuite traiter.
Bon courage

Naturellement
Sophie

Laurene 3 juin 2019 - 11 h 03 min

Bonjour,
Pas évident, j’ai ce problème depuis 10ans maintenant bien reconnu, je peux vous assurer que même si je retire tout, j’en apprend encore aujourd’hui notamment la peinture et pareil pour votre matelas certains fabricants utilisent cette substance pour éviter la moisissure (Bultex), donc croyez moi c’est un sacré budget, j’en suis malade quand il n’y a pas de promos Lol
En tout cas j’espère vraiment qu’il va se passer quelque chose, je trouve ça dangereux pour nous mais surtout pour les petits.
Bon courage à vous

Sophie 3 juin 2019 - 15 h 40 min

Bonjour Laurène,

Je te rejoins tout à fait.
Au delà du MIT, pour avoir travailler plusieurs mois sur les perturbateurs endocriniens en général et non limités à la cosmétique, il est effectivement désespérant de se sentir si impuissant devant tous ces toxiques.

La seule solution reste d’agir, au cas par cas, chacun à son niveau et suivant ses possibilités, comme on le peut afin de préserver nos enfants.
Bravo à toi

Naturellement
Sophie

Sylvie 18 décembre 2020 - 17 h 40 min

Oui c’est honteux ! je suis maintenant allergique grave à tout un tas de choses notamment les chaussettes… pas très pratique. Il y en a aussi dans les NETTOYANTS POUR CLIMATISEURS, les COLLES à papier peint, les OREILLERS, la plupart des ELASTHANNES (donc les tissus élastiques) et des TEXTILES, Et bien sûr les lessives liquides et autres produits ménagers. Et on peut réagir par contact et par voie aéroportée ; une fois sensibilisé, des concentrations très faibles (ultra-traces) suffisent à provoquer des réactions cutanées et sans doute d’autres dégâts.

Sophie 18 décembre 2020 - 19 h 31 min

Bonjour Sylvie,

Merci pour ce commentaire éloquent.

Je ne vois qu’une solution pour vous rendre la vie « plus facile ».
Passer au naturel pour la majorité de vos produits cosmétiques et ménagers.

Par contre, pour les vêtements, c’est plus difficile de tout contrôler.
Là encore, je vous conseille la lecture de cet article : VÊTEMENTS : GOTS, OEKO-TEX…À QUEL LABEL SE FIER ?

Bon courage à vous

Naturellement
Sophie

Sylvie 19 décembre 2020 - 14 h 45 min

Merci Sophie, pour ce site très bien documenté ;
pour les produits ménagers c’est facile, on peut utiliser du savon (du vrai, à l’huile d’olive), du vinaigre, du bicarbonate de soude … Pour les cosmétiques, j’ai déjà ultra simplifié et je vais rechercher un shampooing selon vos indications.
pour les textiles, hélas, même les vétements labellisés sont sont sensibilisants dès lors qu’on est allergique car les seuils tolérés sont différents de « pas du tout » (et l’allergie aux isothioazoliniones engendre aussi des sensibilisations à des tas d’autres composés). Impossible de trouver des chaussettes (ou bas) qui ne me fassent pas réagir de façon insupportable (j’en suis à une douzaine de fabricants « testés! ») obligée de me gaver d’anti-histaminiques pour pouvoir sortir (vive le confinement finalement !). J’ai développé tardivement et très brutalement cette allergie (66 ans) après une sensibilisation au PPD (colorations au long cours depuis 30 ans ) et maintenant c’est très compliqué. J’espérais beaucoup de la marque allemande » »hirch natur » certifiée sans additifs mais c’est pareil. Je témoigne ici pour celles et ceux qui ne sont pas encore dans cette situation, car après c’est trop tard. L’hiver va être longuet….en attendant de pouvoir rester pieds nus.

Sophie 19 décembre 2020 - 15 h 35 min

Ma chère Sylvie,

Je compatis à ce calvaire dû à des cosmétiques conventionnels bourrés d’ingrédients indésirables et toxiques.
Je ne sais pas si vous avez lu mon article sur le PPD.
Pourriez-vous écrire ou copier/coller un commentaire en dessous de cet article pour avertir d’autres lecteurs des dangers réels du PPD.
Je vous en remercie chaleureusement d’avance.
Concernant les colorations capillaires, je ne sais pas si vous les avez abandonnées définitivement.
Si oui, je vous conseille des shampoings à base de poudres ayurvédiques ou les shampoings solides Druydès qui sont selon moi les plus doux du marché.
Si non, je vous conseille les produits Khadi qui sont les meilleurs ou quelques produits Logona.
J’ai un article sous le coude concernant ces produits.
Mais dans votre cas, je vous conseille, si vous ne l’avez pas déjà fait, d’arrêter toute coloration toute « bio » soit-elle.

Encore bon courage à vous
Merci de me tenir au courant des marques textiles que vous pourriez trouver par commentaire ou par mail.

Naturellement
Sophie

Sylvie 27 décembre 2020 - 17 h 20 min

Rapidement entre deux repas de fêtes…
Miracle ! j’ai (enfin) trouvé des TEXTILES ANALLERGIQUES : il s’agit de la marque FRITSCH – MEDICAL
https://fritsch-medical.fr/14-dermasilk-textiles-therapeuthiques
c’est magique pour ceux qui ont réellement des big problèmes d’allergie de contact j’ ai commandé/reçu des chaussettes (bas- pure soie traitée « dermasilk ») et aucune réaction; depuis 4 jours sans médocs ! j’en ai illico commandé d’autres ; ils font aussi quelques sous-vêtements adultes et enfant ; c’est cher mais plutôt que d’écumer le net à la recherche d’improbables textiles qui finiront à la poubelle, finalement ce ne sera pas plus cher !
et oui bien sûr j’ai abandonné tous ces produits pleins de saletés ; et je ferai un comment sur le PPD bientôt
bonne fin d’année à tous et à toutes

Sophie 27 décembre 2020 - 21 h 19 min

Bonsoir Sylvie,

Bravo pour vos recherches fructueuses et merci pour votre retour.
Je suis trop contente pour vous.

Entre temps, j’ai trouvé la marque Dooderm qui propose des vêtements pour les allergies de contact dont 1 paire de chaussettes !!!

Bon réveillon et belle année 2021 à vous.

Naturellement
Sophie

bouniol 25 juin 2022 - 16 h 02 min

et la lessive donne-t-elle des allergies ?

Sophie 28 juin 2022 - 0 h 19 min

Bonsoir,

Oui, bien sûr, la lessive peut donner des allergies.
Si vous avez des doutes, pour en avoir le coeur net, changez pour une lessive basique à base uniquement de savon de Marseille.

Bon test

Naturellement
Sophie

Ecrire un commentaire