Savoir reconnaître un bon Beurre de Karité brut

Reconnaître un bon beurre de Karité brut

Le karité est un arbre poussant uniquement à l’état sauvage dans les savanes arborées de l’Afrique de l’Ouest. Son fruit, charnu, ressemble à un petit avocat. En son centre, une noix, qui pressée, donne le beurre de karité. Ce beurre, huile végétale solide, est un allié cosmétique de premier ordre. Ce soin naturel a de multiples usages : peau et cheveux apprécient. Savez-vous comment reconnaître un bon beurre de Karité ?

Le Beurre de Karité est un bienfait pour la peau et les cheveux

Le beurre de karité est très riche en actifs : acides gras, insaponifiables tels les vitamines A, D, E… Incroyablement hydratant pour la peau, il l’apaise, la protège et la nourrit en profondeur. La combinaison d’ingrédients précieux qu’il renferme permet de maintenir l’élasticité de la peau en stimulant la production de collagène. Il réduit donc les rides et ridules et aide à combattre les tâches brunes. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires naturelles, il guérit les petits bobos du quotidien comme les égratignures, les brûlures et les piqûres d’insectes.

Le beurre de Karité est le meilleur ami des cheveux secs, cassants ou ternes. Il est très efficace pour redonner force et brillance aux chevelures les plus dévitalisées. C’est aussi un must-have pour les cheveux bouclés ou frisés. Il nourrit les boucles des racines aux pointes et combat les frisottis.

Pour l’utiliser, faire fondre une noix dans la paume de la main puis masser jusqu’à pénétration complète.

La qualité du beurre de Karité dépend de sa fabrication

Sur le papier, le beurre de karité est une star incontournable. Cependant, il existe différents niveaux de qualité de beurre de karité dépendant de la fabrication du beurre.

Etapes du processus de fabrication du beurre de karité

  • Récolte des noix de karité
  • Dépulpage
  • Lavage et cuisson des noix de karité
  • Conditionnement et conservation des noix
  • Décorticage des noix
  • Lavage, broyage des amandes
  • Extraction
  • Cuisson

En savoir plus sur la récolte

La récolte est uniquement effectuée par les femmes et les enfants des zones rurales. Les fruits ne doivent pas être cueillis sur l’arbre mais une fois tombés au sol. Ils doivent être ramassés assez rapidement pour éviter la germination et la moisissure.

En savoir plus sur l’extraction

Il existe trois méthodes pour extraire le beurre de l’amande contenue dans le fruit du karité :

  • la méthode traditionnelle : cette méthode artisanale suit des procédés ancestraux et nécessite un véritable savoir-faire et de l’expérience. Les amandes sont écrasées à la force des bras, grillées, malaxées puis chauffées dans une marmite d’eau bouillante. On obtient du beurre de karité brut. La chaleur a altéré quelque peu ses qualités.
  • l’extraction par pression mécanique à froid : les amandes sont broyées dans une presse à une température inférieure à 80°C. Cette méthode mécanique ne permet pas d’extraire la totalité du beurre présent dans la noix mais permet d’avoir la meilleure qualité puisque les principes actifs du beurre de karité sont préservés. Cependant des étapes supplémentaires de raffinage peuvent suivent.
  • l’extraction par solvant : les amandes sont broyées puis le beurre encore contenu dans les amandes est dissout dans un solvant, l’hexane en remplacement de l’eau. Le solvant est destiné à ouvrir les noix et imprègne les amandes. Ensuite, on laisse l’hexane s’évaporer et on récupère le beurre de karité. Ce procédé fournit un rendement important à un coût faible. Cette méthode est la plus rentable.

En savoir plus sur le raffinage

Les 3 étapes de raffinage sont les dernières opérations que peuvent subir le beurre de karité :

  • la neutralisation qui élimine les acides gras susceptibles de s’oxyder
  • la désodorisation qui supprime l’odeur caractéristique du karité
  • la décoloration qui permet d’obtenir un beurre blanc

Le raffinage est effectué à haute température. Malheureusement, après cette opération le beurre de karité est dénaturé et perd une grande partie de ses principes actifs, insaponifiables et vitamines. Les propriétés naturelles du karité sont réduites de 50 à 80 %, voire totalement détruites en fonction du procédé de raffinage. Le résultat est un produit standardisé.

Comment différencier les beurres de Karité bruts ou raffinés ?

Aucune réglementation ne protège le consommateur. Il est important d’opter pour un beurre de karité brut, naturel, non raffiné.

Le beurre de karité raffiné peut être affiché « 100 % pur », « naturel » ou « bio ». L’unique moyen d’identifier un karité raffiné est d’ouvrir un pot et de constater sa couleur blanche, son absence d’odeur, sa texture dure, parfois pâteuse et granuleuse en fonction du procédé de raffinage.

Le beurre de karité non raffiné est le seul karité naturel. Il est l’un des ingrédients le plus riche en principes actifs du règne végétal. Ce beurre a une couleur qui varie en fonction des noix utilisées ou du pays d’origine de l’amande : du beige au blanc cassé, jaune verdâtre ou jaune gris. Il a également un arôme de noix très caractéristique et gourmand et une texture fondante qui pénètre bien la peau. Il est entièrement naturel et peut être certifié BIO ou pas. L’obtention du label BIO dont les coûts sont importants est difficilement accessible aux petits producteurs africains.

Quel type de beurre de Karité nous vend l’industrie cosmétique ?

L’industrie agroalimentaire est l’industrie qui consomme le plus de karité raffiné car il possède une meilleure résistance à la chaleur comparé à d’autres huiles végétales. Les industriels du secteur cosmétique utilise ce même karité raffiné dans leur formulation cosmétique tout en vendant les principes actifs du karité. Ce karité raffiné est pourtant un sous-produit du karité naturel : le raffinage permet d’éliminer les composants non désirables de mauvaise qualité (couleur, odeur, résidus) et ainsi de recycler un karité naturel mal produit ou mal conservé.

 

Sur le plan environnemental, le raffinage est polluant. De plus, certains industriels se contentent d’amasser un maximum d’amandes de karité de piètre qualité puisque le raffinage éliminera tous les éléments indésirables.

L’avis de Sophie concernant le beurre de Karité


Le karité raffiné est un produit « bas de gamme » qui n’a que très peu d’intérêt pour le consommateur. Présenter ce karité raffiné comme le karité naturel d’Afrique est abusif et usurpé, mais c’est également une destruction de tout un patrimoine culturel et un non respect des femmes qui le produisent.

Heureusement, des femmes s’organisent en créant des coopératives. La vente du beurre de karité leur procure des sources de revenu, améliore leur qualité de vie et contribue au développement économique de leur communauté. De plus, elles sont beaucoup mieux considérées et entendues dans la vie de tous les jours.

En achetant du beurre de karité brut, vous encouragez cette belle histoire de femmes.

Quelle est la qualité du Karité que vous achetez ? Est-il naturel ? Raffiné ? Equitable ?
Dites-le moi dans les commentaires.

D'autres articles sur le sujet

Cédez à la tentation d’un tatouage à l’encre naturelle … en toute sécurité

Les crèmes hydratantes à la glycérine sont-elles un bon moyen pour hydrater sa peau ?

Conseils d’achat d’un diffuseur d’huiles essentielles adapté à ses besoins

2 Commentaires

Rose Marie D 9 janvier 2019 - 14 h 05 min

Merci pour cet article. J’avais des doutes quant à la qualité du dernier pot de karité que j’ai acheté au stand du Mali lors du dernier salon de l’agriculture, il n’avait rien de comparable au précédent d’une belle couleur jaune, fondant et à l’odeur caractéristique. Dorénavant, je testerai.

Sophie 27 octobre 2020 - 11 h 08 min

Bonjour Rose Marie

Merci pour ton commentaire.
Oui, sans voir la couleur du Karité et voire le tester, il est bien difficile d’être sûr de son achat.

Naturellement
Sophie

Ecrire un commentaire